jeudi 12 février 2009
14:17

La saint valentin ; je n’aime pas ta fête maman


Je n’ai jamais fêté le dernier dimanche du mois de Mai.

Depuis toute jeune, avide de moyens, je demandais bêtement à ma mère ce qu’elle voulait pour sa fête, puisque tous les travaux faits à la maternelle ne lui disaient rien. Elle me répondait : « tu connais mon cadeau, rester sage, m’obéir et réussir »… ainsi tous les jours de l’année présentaient des épreuves parfois difficiles afin d’atteindre le cadeau de maman…

Depuis deux ans, la fête des mères est devenue une corvée. Parce que j’évite, une semaine avant cette date, de trainer devant les vitrines avec ma cousine qui vient de perdre récemment sa maman, et il faudra trouver des excuses pour cela… j’essaye de zapper toutes ces formes d’artifices, ces paillettes décoratives et les strass en sa présence. Parce que, ce jour, est devenue une longue journée où, une télécommande à la main, on essaye de zapper toutes les émissions, les chansons, les discours qui font éloges aux mamans…. Depuis deux années, on a arrêté d’offrir des cadeaux à notre grand-mère, afin d’essayer de faire oublier à ma cousine que cette journée existe, et qu’elle n’est pas comme nous, elle n’a pas de maman, elle ne fête pas cette journée, et elle n’offre pas de cadeau….

Mon anniversaire est une journée que j’attends chaque année. Un événement que j’essaye de fêter avec joie et sérénité. Une journée où je me lève le matin avec une idée à la tête que c’est un grand événement… je reçois des coups de fils, des sms à gogo, des mails, des bisous, des bijoux… minuit sonne, la journée est finie, beaucoup de monde se sont rappelés de cette date, Pourquoi ? Parce que mon anniversaire est un simple alibi pour se rappeler de moi… il y’en a ceux qui m’ont oublié… pourquoi ? Parce que tout comme ma cousine, mon anniversaire ne leur dit rien, et que j’existe peu importe ma date de naissance… la journée est achevée, quel est le bilan ? Rien.

La saint valentin est là, une belle journée d’amour, de tendresse, de chocolats, de fleures rouges…

Tout comme la fête des mères et mon anniversaire, un long discours qui se tient nous convainquant que cette journée n’est pas la notre… pourquoi pas… un être humain est censé aimer, offrir…. Offrir quoi ? Offrir à qui ??

Je ne suis ni pour, ni contre cette fête. Mais j’aimerai trouver une logique… Pourquoi le 14 février ? Pourquoi pas le 15 Mars ? Ou le 28 juillet ?

Parce que je ne veux pas monter que je suis arriérée (rej3ia), communiste (aime la misère soviétique), toujours contre (distinguée) … je n’aime pas cette fête.

Parce que tout comme ma cousine, qui se rappelle qu’elle est différente de tous les être humains, je pense à tous les célibataires désespérés, aux veufs, aux jeunes divorcés qui trainent seuls dans les ruelles froides du mois de février contemplant les couples pailletés de fleurs.

Aimez vous les uns les autres, offrez vous du chocolat, des livres, des fleurs, de l’or, tous les jours, à tous ceux que vous aimez et qui vous aiment… le 14 février, le 20 Mars, le 25 juillet, le jour de l’an…

Offrez un cadeau pour une occasion précise, la justification serait : il l’a fait par devoir (il évite les reproches ou les querelles)

Offrez une fleur à une date quelconque, la justification serait, il veut de me faire plaisir.

La différence est claire.

3 commentaires:

jYjY a dit…

Joli post! beaucoup d'amour entre les lignes et pleins de sensibilités et d'émotions ... Tout simplement merci :)

L'AsNumberOne a dit…

Merci jYjY, heureuse que le message soit passé...
Marhbé bik, reviens souvent

Anonyme a dit…

Pour répondre à votre question, pourquoi le 14 février ?
Et bien un certain 14 Février de l'an 268 pendant l'Empire romain, un prêtre nommé Valentin fut décapité par ordre de l'empereur Claude II.
ce prêtre célébrait en cachette l'amour des couples qui venaient à lui et bénissait leurs unions.
L'Empereur venait à ce moment d'interdire les célébrations de mariages puisque, selon lui, les hommes qui étaient engagés dans une vie maritale et familiale devenaient de bien mauvais soldats. Ils avaient alors des intérêts qu'ils ne pouvaient laisser derrière eux.

Voilà chère demoiselle, une petite leçon d'histoire gratuite, mais qui à mon avis, ne fait que rajouter de la magie à ce jour... Un petit cadeau à celle à qui l'Amour offrit 2 A...