mardi 4 novembre 2008
10:00

4 Novembre: Non à la censure d'internet en Tunisie




Jusqu'à quand nous traitera-t-on comme des enfants? Je cris avec ma voix cassée, ma liberté arrachée. J'appuie sur le bouton, et j'affiche 404 censuré.

Je paye mon abonnement, qui ne me permettra pas plus que deux sites autorisés.

Pas de nouvelles idées opposées, j'affiche censuré

Pas de vidéos, j'affiche censuré

Pas de nouvelles amitiés, j'affiche censuré

Pas de yahoo mail, monsieur le policier affiche aussi censuré

Monsieur, je peux dire que votre aimable censure ne me sert à rien? Parce que je peux crier mes idées, les divulguer et les chanter

Parce que vos filtres ont été contré

Parce que vous pourrez tout contrôler, sauf la liberté de penser

Parce que la cachette ne mène nulle part, on arrive toujours à entendre parler des choses que vous évitez d'exposer

Parce que contrairement au journal de 20h, l'abonnement à internet est payé

N'ayez pas peur, derrière un clavier, on ne pourra pas vous bombarder

Monsieur votre 404 est accidenté, parce qu'avec un proxy je peux y accéder

Alors soyez bien aimable et laissez nous surfer

2 commentaires:

Kiffe Grave a dit…

Moi je suis pour la censure. A une seule et unique condition c'est qu'on me donne les commandes.

Bachbouch a dit…

@kiffe grave
sa77a lik...
@las
Beautiful and moving article.