samedi 10 mai 2008
13:02

Marié(e); Game Over


Elle s’est enfin trouvé un mari. Il est grand brun. Il lui a demandé sa main, il lui a acheté une bague. Il travaille. Il a arrêté l’alcool et la cigarette depuis un an, il fait sa prière, jeune Ramadan, et quelques jours en extra pour gagner du bonus. Il a décroché un contrat de travail de deux ans à Dubai.
Il a eu l’accord de ses parents et son frère pour qu’il construise un étage à la villa. Il a déjà fait couler le béton pour les poteaux et la dalle. Il est à la recherche d’un type qui lui fasse un plan à bon prix pour enfin finir les cloisons.
Après quelques années de travail, il sait tenir une conversation à la manière des grandes réunions qu'il menait . Il a aussi appris les répliques passe partout :

-Mon patron est un grand profiteur
- C’est la crise partout
-Je ne m’y plais pas beaucoup dans mon travail, mais c’est un tremplin jusqu’au jour où je trouverai un nouveau boulot
-Il faut absolument quitter ce pays, ça devient de plus en plus infernal
Quand à elle, elle a trouvé le grand bonheur, un homme mariable. Carnet de chèques en poche, à vos marques… prêts… payez !
Elle est allée chez le premier opérateur, et a changé son numéro de téléphone, elle a changé le timbre de sa voie, son style vestimentaire, ses habitudes, et a fait le tri de ses amis.
Une ou deux filles ne font pas de mal, et on y rajoute un mec pour que ce soit vraiment crédible et près de la réalité.
C’est le grand rêve, mariage, voyage, foyer, enfants et chômage…
Tout change pour elle :
-Ça te dit une petite ballade ? Bof je n’ai pas vraiment envie je sors avec chouchou
-Ça te dit qu’on se voit avec foulena elle n’arrête pas de demander de tes nouvelles… euuh non, je dois aller rendre visite à hmeti
-Et si on allait voire la nouvelle collection de la boutique du coin ? non non ce mois c’est pour le serbisse d’eau
On commence à gagner des kilos, pour que ça aille avec la kesoua qu’elle a loué pour la outia, la robe blanche de essala, la jebba de la henna, le tailleur pour la signature du contrat, le peignoir pour le hammam, la nuisette de la conquête, l’ensemble de essbe7, la robe de laachia et le manteau du crépuscule.
Le fameux voyage en Lybie, 20 heures de route pour enfin acheter 5mètres de rideau type organza, un collier, une montre Gucci made in china et une paire de chaussure.
Elle doit prévoir de passer faire quelques points de suture si la situation oblige. (ouuuupppss!! je devrai pas dire ça!)
Maintenant les problèmes des autres ne nous regardent pas. On s'en fou des grèves de Gafsa, du pris du baril en hausse continue, des massacres de Gaza, et le trou de la couche d'ozone...
L'exploit qu'ont réalisé les deux jeunes est démesuré. Plus grand que la conquête spatiale. Ils parlent avec un ton de fierté que même Ché Guevara n'en possède pas.

Je suis marié(e)... Game over!!!

5 commentaires:

Senem a dit…

J'aime beaucoup ta manière de raconter le truc...sans illusion aucune :)
C'est dommage que les choses soient ce qu'elles sont.
Courage.

BIGwal a dit…

Bien écrit, mais sur le fond ne penses tu pas que pousser l'ironie a un tel point fait un peu cliché, moi je sens, et j'espère que je me trompe,un certain cynisme , une certaine frustration voir une déception que t'exprimes entre ces lignes...

Sarah a dit…

haha bravo ! :D

Löwe a dit…

Bien dit...

Continuez à contempler et à écrire :-P

titof a dit…

ههههههههههههههههههههههههههههههه
اول سقوط في العبثية تره ورينا كيفاش باش تخرج خالتي اللص ونتوقع باش تقعد مدة متكتبش بداية من كتابتك لهذا النص