dimanche 7 décembre 2008
13:35

Il nous a fallu du temps


Assis, l'un en face de l'autre, on dessinait hypocritement un sourire. On faisait semblant de réjouir de ces moments.
On cherchait vaguement à quoi s'attacher dans ces moments de dure froid. On faisait l'éloge du thé chaud mentholé, du soleil qui nous caressait les épaules et du cadre qu'on jugeait sympathique.
On se regardait dans les yeux, cherchant une phrase ou un souvenir. Quand on devient soudainement amnésique... Rien ne nous dit absolument plus rien... Pourtant c'est lui, et c'est moi... depuis rien n'a pourtant changé, mais au fond de nous tout a changé et nous a fait changer.
Avant on fouillait dans nos poches cherchant cinquante millimes pour pouvoir se payer un café crème, aujourd'hui, on plaint la crise économique mondiale
Hier, on marchaient des heures sous la pluie, en oubliant la grippe qu'on prendrait, aujourd'hui on critique l'infrastructure du pays
Depuis ces éternités tu as arrêté de fumer, et j'ai continué
Depuis tout ce temps tu as gagné du poids, moi j'en ai perdu
Depuis tout ce temps, on est devenus plus colériques, moins sincères, moins émotionnels, moins rêveurs, plus égoïstes, mois sentimentaux, plus riches, moins ambitieux.
Les étoiles qui nous entouraient ont filé, et ces papillons se sont envolés. Je cherche au fond de moi ce battement de cœur, ce tremblement au bout des doigts, ce chatouillement dans le ventre, cette nervosité et cette paix... Je cherche et je fouille... Je ne trouve rien
Mes yeux m'en veulent, pour les larmes versées, et pour les nuits assoiffées
mes nerfs m'engueulent et mon être cherche à regretter... Mais tout est mort, tout est passé. Il n'y a rien à regretter,
Quand le froid devenait insupportable... de notre hypocrisie démesurée, nos fleurs se sont fanées, on simulait un sourire, et l'ennuie nous couvrait. On décide finalement de se quitter. Mais qui payera l'addition? L'échec: le héros de notre relation.
Il nous a pourtant fallu 6 étés, 6 hivers, 6 moutons égorgés pour s'en rendre compte...
Il monte dans sa voiture, moi dans la mienne, mettant pour une fois le même disque:

"Se peut-il qu'un bonheur
Qui tenait tant de place
Et donnait tant de joie
Disparaisse à jamais
Effaçant de ta vie
Même jusqu'à la trace
Du moindre souvenir
Que l'amour nous a fait

C'est fini fini fini fini fini fini fini"

8 commentaires:

baz2x1 a dit…

aie! et moi qui est dans la première phase ca me fait peur!

khil we lil a dit…

C'est fort l'As, c'est bien dit et si profond.....

Hnani a dit…

واو، بدون تعليق، وفوق أي تعليق
عيدك مبرك

Aychu a dit…

Ainsi va la vie, des rencontres et des séparations ... mais c'est parce que les gens se séparent qu'ils y'a des rencontres non ??
En tout cas, à la fin d'une histoire, on n'est plus la même personne, on grandit, on apprend, on vit !!
Joli récit !!
:)

L'AsNumberOne a dit…

@baz2x1: fallait pas avoir peur, chacun de nous est unique et vit des expériences uniques. C'est vrai que beaucoup se retrouveront entre mes lignes, d'autres jugeront que mon texte est un simple délire... Faut vivre jusqu'au bout, sans tirer de conclusion surtout
@Khil w lil: ça fait un bail, ça me manque tous tes commentaires chez moi, merci, reviens souvent
@خالتي هناني :مرحبا بيك, زارتنا البركة
كل عام حيين بخير
@Aychu: j'ajouterai qu'un petit brin d'espoir nous couvre. Ceci satisfait notre égoïsme, comme quoi tout est éphémère, entre autre les souffrances... Rien n'est indispensable. Marahbé bik

Aychu a dit…

e3aychek ..
3eedik mabrouk !
:)
Mais j'ajouterais que dire que c'est juste éphémère c'est un peu dur comme jugement ..
La différence entre celui qui se dit à haute voix, pour satisfaire son égoisme, "vaut mieux être seul que mal accompagné" ne vit pas d'histoires (je ne dis pas qu'il faut aller dans des histoires sans recheche d'engagements ou de sérieux), voilà ... comme disait Coelho ... ce n'est pas le but du voyage qui fait la personne, c'est la quête qui fait ce qu'il est !
:D

Faut pas se retourner avec des regrets ...
Aprés toute obscurité, il y'a le soleil qui brille ... et dans le ciel d'un si doux coeur ... le soleil ne tardera à briller de toute ses forces dans tes cieux que tu crois si sombres !
:D

Courage!

L'AsNumberOne a dit…

merci Aychu, c'est gentil :-)

ice a dit…

c'est joli, j'ai bien aimé.
il y a du vrai dans le récit,ça incite à méditer.ça laisse un peu perplexe quand meme.