lundi 2 juin 2008
20:52

Le malheur d'un jour fait le bonheur d'un autre (jour)


(* Pour mon amie qui se reconnaitra)


Après une rupture, tu te bourres la crane de plein de petites histoire débiles. Tu prends plaisir, à t’inventer des histoires insensées, à t’investir dans des projets irréalisables Tu deviens nase et tu deviens susceptible.

Tu perds ton temps, ton argent et tu perds la raison

« Je ne veux pas travailler

Je ne veux pas déjeuner

Je veux seulement l’oublier

Et puis je Fume »

Jour après jour tu t’y habitues, et tu te reprends ton souffle pour démarrer de nouvelles histoires, de bien juger, qualifier et évaluer. Tes anciens principes te manquent et tu aimerais tant les retrouver…

Entre toi et le célibat il y’a une longue histoire d’amour, tu veux revivre et rentamer cette histoire parce qu’au fond de toi, c’est la seule histoire d’amour valable et qui vaut la peine de la revivre.

Apres une rupture tu te rends compte que toutes les histoires que tu as vécu ne valent pas un sou, et que toutes les personnes que tu as dû rencontrer ne sont que des façades dénudées d’âmes, des bâtiments sans fonction ni histoire. Parfois l’évidence que tu n’es jamais tombé amoureux s’affiche, sinon pourquoi aujourd’hui tu es aussi frais dans ta tête, pourquoi tu ne souffre plus, tu ne pleure plus…

Sur ton chemin tu as du croiser des jokers qui se placent partout, des as solitaires qui aiment leur solitude comme toi, des cartes de toutes les valeurs. Mais tu n’as jamais croisé un roi (ou une reine) de cœur, ton cœur reste solitaire à la recherche de la carte qui lui permet de faire tomber tout son pli.

Tu as toujours été une source de sagesse pour les autres, mais quand il s’agit de toi, tu perds toutes les leçons, tu as ton cours devant toi, tu le lis et tu le relis, mais ton esprit tordu t’empêche de comprendre ce qui est écrit devant ta feuille, c’est pourtant clair.

Quand ton chemin te mène sur le sommet de la colline, tu jettes un dernier coup d’œil sur tout ce que tu as vécu. Parfois tu souris, parfois tu jouis surtout quand tu te rends compte des mines creusées et des pièges installés que tu as évité en passant à coté de cette histoire, de cette personne ou de ce pseudo amour.

Tu es au sommet de la colline tout seul, et tu reprends plaisir à contempler tes amis qui sont au somment des autres collines accompagnés, tu leur souris et tu es content pour leur bonheur, parce que si toi tu es seul, eux ils sont groupés, ça te donne de l’espoir que le bonheur existe un peu partout, et si tu es sur une colline c’est que c’est ta vraie place. Finalement vaut mieux être seul et bien placé qu’accompagné sur un versant, ou pris dans un piège, ou encore plus, bombardé par une mine.

Et qui est ce qui n’a pas dit que « le malheur d’un jour fait le bonheur d’un autre jour ».

5 commentaires:

Exquiza a dit…

j aime bocou ton texte , de l espoir y ai, te voir sur une colline c'est déja un gain;-))))

tu regagnes en force !! je suis heureuse pour toi ;-))

cactussa a dit…

ca donne de lespoir!!!
au moins etre seule mais sur une coline regardant les horizons est mieux que detre seule en bas,laissant la vie nous echapper!!!
on peut rater une relation,etre blessée par amour mais ca vaut mieux ne pas ceder et continuer son chemin meme seule!!!
merci ma douce!! bizz

dalida a dit…

Rien ne se perd tout se transforme...
Bonne continuation!

titof a dit…

hors sujet
انتم مدعون للمشاركة في حملة 15جوان

Ben youssef a dit…

Sublime :-)