jeudi 27 décembre 2007
18:15

les adieux


C'est la dernière semaine de l'année... je ne pourrais expliquer le brin de chagrin qui me hante chaque année, durant cette même période.
Pourtant, je devrais m'habituer à ça, mais...
Une drôle de sensation, un sentiment de laisser s'échaper une année de ma vie, et une obligation de faire un bilan et de me poser la question, ou la série de questions; qu'est ce que j'ai réalisé, en quoi cette année fût spéciale, quel plus???
2007, ou l'année des adieux. Durant cette année, j'ai fait des adieux ma passion numéro un. Des adieux de toute sorte et sous toutes les formes. Comme si le mot rencontre ne me fait plus peur, et les larmes ne pèsent plus lourd sur mon coeur.
Depuis la première semaine, j'ai marqué mon premier adieu à un membre de la famille... encore un mois plus tard, un autre être nous a quitté à jamais. C'étais très doulereux, deux coups succéssifs poussent vraiment à réfléchir... Que la mort ne surprends point le sage, il devrait toujours être prêt à partir...
Puis les adieux se sont succédés, entre membres de famille, amis, amours, collègues, boulot...
plus aucun mal de dire adieu, plus aucune peur,
J'ai bien acquis le reflexe; de dépasser, trancher, quitter, abandonner, arêter, rompre, laisser tomber, casser...oublier ou faire semblant d'oublier... porter le masque de l'être sage et zen, bien dans sa peau, et qui n'a aucun mal de tourner la page...
L'année passée, j'ai bien appris à prendre des decisions, des decisions difficiles parfois, mais j'ai quand même oublié mon reflexe débile, et ma solution de facilité de toujours:"يحلها ربّي"
Que c'est triste, c'est très triste une année avec tous ces "adieux" et aucune "bienvenue"...

3 commentaires:

Werewolf a dit…

شنوة تحبني نقلك بعد هالتدوينة...ا
C'était trés bien dit!
أنا متأكد اللي انتي تفرهدت شوية كي عبّرت...ا
Et comme par hasard
زعمة لا قتلك يحلها ربي
;-)

cactussa a dit…

comme jai vecu la meme chose,je veux juste t'assurer qu'il y aura surement des retrouvailles,des belles rencontres.
pour la mort on y peut rien cest notre destin.
BON COURAGE et BONNE ANNEE .BIZZZ

Da7dou7a a dit…

Des adieux, que des adieux...
Et la mort inéluctable qui s'abat sur la tête de l'homme sans qu'il puisse rien y changer!! Elle est pourtant vieille comme le monde, mais à chaque fois c'est un lavage à sec, un abyme et le questionnement!! Pourquoi moi? Pourquoi lui/elle??
Vous avez du style mamselle et cela ne peut que me ravir face à une blogsphère pleine de cacophonies!!!
MERCI!!