mercredi 17 octobre 2007
18:21

Hammam-lif le berceau de mon enfance


Verte, bleue, parfumée d’une brise fraîche beylicale, sentant le cyclamen, le pin et l’eucalyptus. Hammam-lif demeure dans ma mémoire, une élégante ville. J’y suis née, j’y ai grandi. J’y passais mes étés...
Enfant, je passais mes journées estivales entre la baignade dans son eau doucement salée, et les soirées animées sur sa corniche. J’étais petite quand le comble du bonheur était le petit sandwich fait avec la sauce du déjeuner encore crue ! Les soirées de folie coûtaient à mon père un tour au manège de tôle installé sur le rivage près de la « Sirène ».

Je contemplais la belle Hammam-lif depuis « le chalet vert » du haut de la montagne en dégustant « ma brika » et en me demandant comment on aurait pu couper les morceaux de citron aussi soigneusement. C’était l’époque où je pouvais encore aller au chalet vert...

Je portais un tee-shirt et un short quand mon oncle m’accompagnait chez le coiffeur pour hommes !

Sans aucun problème j’accompagnais mon oncle dans ses sorties entre mecs. J’allais même aux cafés…

J’étais dans mon berceau, gâtée…

Je mangeais des frites chaque après midi sans me peigner les cheveux…

C’était certainement un grand bonheur de passer l’été là bas. Avec les mecs et les filles des voisins, on grillait pendant des heures sous le soleil, sans crèmes, ni écrans, ni chapeaux…même pas un simple parasol !

J’aime Hammam-lif, le berceau de mon enfance.

Je me rappelle une après midi- quand j’étais en deuxième année primaire et j’habitais Hammam-Lif- je m’apprêtais à retourner à l’école. Je saluais ma grand-mère qui lavait les assiettes du repas :

Elle : aya 3ayech benti a9ra 3la rouhek..ou rod belek kif tji t9oss el kayess

Moi :ommi ena 3andi handsa tawa

Elle : (avec un sourire) oh ! mela bech twallilna mouhandsa….

Cela fait plus que 20ans

Et aujourd’hui je suis devenue « Mouhandsa » !

7 commentaires:

FarFar a dit…

salam bech mouhandsa :)
bon hammam lenf la vérité je n'aime pas bcp :)
aina chake année depuis mon enfance nemchi n3addi essif ghadi .. bon les dernieres années depuis ke g entré au monde de travail je n'ya vais pas bcp manque de temps , en plus b7arha mai 3atech i3awem.. mais g la famille la ba ..
yai hassra 3ala b7ar hammem lenf kifech ken , helkouhe , dommage ..
aussi à l'automne , à l'occasion des vacances scolaire de l'automne je me rappelle ke bcp de fois on loué diar el hammem essouri ..
comme je l'ai deja dit rien de special ..il ya le va vien la nuit sur le corniche , le thetre il y avait des soirées memorables .. je me rappelle marra enfant on ya etait allée tte la familel à une piece de theatre de samir ghanem. il ya l'orchestre sindbad ki viens chake année .. il ya avait à l'epoke machaikel mta3 drogue et il yavait des baguarre de mes cousins .. il yavait le cinéma colisée nidkhel fel 9ayla une tiket à 300 milles .. et je me rapplle une fois je suis alée voir les dents de la mer avec mes cousins plus ages de moi et j'avais trees peur..la salle de jeux à cote du colisée ..il yavait erafel..combien de fois à mon adolescence hazzni errafel et tmarmide..
je me rapelle mes premieres cigarettes , on y est allée avec deux amis el bat7a fergha pour fumer deux cigarettes crisatal loins des regards .. lou9ida bech toufa et essigharou mech3elch..
on avait flouke chambraire kbira , 9addech men marra dkhalna biha lel ghri9e.. on loué aussi flouka lou7e.. aussi zohra lambouba etait notre voisine.. en fait aina weld 7oumet essaboune wma adrake :)
el manege etait aussi a cote de nous.. la sirene etait de l'autre coté 9bal bouguarnine..
marra zeda tla3na lejbal fechtai..
j'ai essaye de me rappeller grosso modo , et j'ai ecris ce k'il me vien à l'esprit , l9it un quart d'heure ken bessif :)

lasnumberone a dit…

Farfar:
un commentaire très significatf et très touchant... pour moi...
ya 7asra 3l bhar, oui l'orchestre sindbad aussi...
mais le plus important c'est que chacun de nous représente une partie de Hammam-lif...
Sauf que moi j'aime beaucoup Hammam-Lif malgrès sa plage polluée et sa mauvaise réputation :-)

FREE-RACE a dit…

ذكريات مروية بطريقة سلسة ...طريقة مكنتني باش نعيشها و نتخيلها بعمق و أتأثر بتفاصيلها الطريفة... على خاطر (رغم أختلاف الأشخاص و المكان و الزمان) لكلنا نتقاسمو مجموعة من الأحداث المتشابهة اللي عشناها في الطفولة...أحداث تبقى راسبة في الذاكرة و نسترجعوها بحميمية و شجن

brastos a dit…

ما أحسنش من طفولة مليئة بالأحداث و التجارب و الإكتشاف و المغامرات و الأشكال و الألوان و الروايح المختلفة..
..انا صراحة عندي حنين كبير للمرحلة هاذيكة من العمر..
و أحلى من هاذا الكل طريقتك اللي حكيت بيها ..
donc
انت مهندسة في التّذكـّـر زاده..:):):)

3amrouch a dit…

enna mes souvenirs avec hammam-lif a commencer des mon jeune age:j'allais chaque samedi avec louled lee cinéma et après na3mloulha dourra fel colisé bech narthou ka3bet fricassé.
aussi il y avait les montée a la montagne chaque premier mai.....
pour le vas et viens sur le corniche en été c'est une autre histoire.

Tatoo a dit…

Tu as fidèlement transcrit tes souvenirs... ça se sent! Et ça me rapelle pas mal de choses ... C'est très joli !

fonctiolog a dit…

Bonsoir,
J'ai piqué ton texte et je l'ai posté sur notre forum http://forumdhammamlif.monforum.fr/viewtopic.php?p=3630339#3630339

tout en citant bien entendu ton blog.

J'espère que tu ne t'en offusqueras pas. Personnellement je l'aime beaucoup.

Si tu vois un inconvénient quelconque à cela, fais le moi savoir s'il te plait.